top of page

AU TOUR DES PAPAS

Fête religieuse devenue laïque, Le P’tit Zappeur vous dévoile les secrets de la journée préférée des papas.


Comme chaque année, le troisième dimanche de juin est dédié à la Fête des pères. Une fête née il y a plusieurs siècles et qui se démocratisera en France grâce à une marque de briquet. Après la Fête des grands-mères début mars et celle des mamans début juin, c’est au tour des papas d’être célébrés le dimanche 18 juin.



D’ABORD UNE CÉLÉBRATION RELIGIEUSE


Avant d’être l’occasion de célébrer tous les papas à travers le monde, la fête a d’abord été une fête religieuse qui existait depuis le Moyen-Âge et dont la date avait été fixée au 19 mars, jour de la Saint-Joseph, par le calendrier catholique. Bien qu’à l’époque on célébrait les pères de famille, cette journée n’était pas spécialement dédiée aux papas, mais à Joseph, le père nourricier de Jésus. Il faudra attendre le milieu du XIXe siècle pour que la tradition commence à se développer sous l’impulsion du pape Pie IX, avant de sombrer dans l’oubli peu de temps après. Il est à noter que plusieurs pays comme l’Espagne, le Portugal, l’Italie et certains pays d’Amérique latine, ont conservé la date du 19 mars pour célébrer la fête des pères.


UNE FÊTE LAÏQUE QUI DEMARRE AUX ETATS UNIS


Alors qu’au début du XXe siècle la fête religieuse s’estompe, la première fête non religieuse voit le jour aux Etats-Unis, le 19 juin 1910. Une initiative que l’on doit à Sonora Smart Dodd, qui souhaitait rendre hommage à son père ainsi qu’à tous les papas, au même titre que la Fête des mères. C’est à partir des années 1930 que la fête commence à prendre une tournure commerciale notamment chez les vendeurs de vêtements masculins. En 1972, le président Richard Nixon instaure la Fête des pères comme célébration nationale et le troisième dimanche de juin devient officiellement férié aux Etats- Unis.



COUP DE GÉNIE MARKETING


En France, l’histoire de la Fête des pères a quelques similitudes avec la Fête des grands-mères qui fut créée en 1987 par la marque de café Grand’Mère dans une démarche purement commerciale. En 1949, le directeur de la société bretonne Flaminaire est à la recherche d’une idée pour aider au lancement de son briquet au gaz. Et quelle meilleure cible à l’époque pour ce type d’article que les papas ? Il décide de lancer la fête des pères en 1950, le troisième dimanche de juin, sur le modèle américain, avec une campagne publicitaire dans les grandes villes de France et ce slogan qui reviendra chaque année : « Nos papas nous l’ont dit, pour la fête des pères, ils désirent tous un Flaminaire ». Un coup de génie marketing qui popularisera cette fête dans l’hexagone.



2 vues0 commentaire

Comments


bottom of page