top of page

LA PAUSE LECTURE, CONFIDENCES D'UN PORTRAIT

SEBASTIEN KUGLER

«Le succès n'est pas la clé du bonheur. Le bonheur est la clé du succès.

Si vous aimez ce que vous faite, vous réussirez. » (Albert Schweitzer)



PEUX-TU TE PRÉSENTER EN QUELQUES MOTS ?


Je m’appelle Sébastien Kugler, Né à Saumur de parents ouvriers. Ma mère s’est retrouvée en situation de handicap à l’âge de 42 ans, c’est ce qui explique que je sois très attentif aux autres. Par exemple, sachant que les troubles musculosquelettiques (TMS) touchent énormément le monde de la coiffure, j’ai mis des choses en place dans mon salon pour le bien-être de mes collaborateurs comme la semaine à 4 jours ou une diminution de la rotation client. Je me considère comme un infatigable et j’aime que les choses soient bien faites. Mes parents m’ont inculqué la valeur du travail, aujourd’hui j’ai acquis la sagesse en vieillissant. J’ai 51 ans, 35 ans de coiffure dont 28 en tant qu’artisan. Le jour où j’ai eu l’impression de travailler pour les autres, je me suis mis à mon compte, je voulais travailler pour moi. J’ai été président de l’antenne départementale de l’UNEC (Union Nationale des Entreprises de Coiffure) de 2018 à 2023 et je suis président de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat des Deux-Sèvres depuis 2021. Pour moi, être élu est un vrai engagement, c’est être là pour les autres, pour représenter les artisans et les métiers. Mon mandat de président de chambre des métiers et de l’artisanat est un aboutissement dans mon engagement pour l’artisanat. Je suis aussi président de CNAMS (Confédération Nationale de l’Artisanat des Métiers de Service) nouvelle aquitaine.



QUELS SONT TES PROJETS À COURT, MOYEN ET LONG TERME ?


Mes projets à court terme c’est de poursuivre mon activité professionnelle et finir mon premier mandat de Président de la CMA 79 en continuant de travailler pour les artisans et aller à leur rencontre. À moyen terme, peut-être un autre mandat si les personnes qui m’ont élu continuent à me faire confiance. Enfin, à long terme, continuer mon métier, m’intéresser à d’autres choses, être attentif aux opportunités qui se présentent, il y a toujours à faire.



QUELLES SONT TES MOTIVATIONS DANS LA VIE ?


Je suis convaincu que la vie vaut le coût d’être vécue. S’intéresser toujours aux autres, pouvoir communiquer cette générosité parce qu’on ne fait rien tout seul. L’expérience qui m’a le plus marqué c’est la scène, 2 ans de cabaret c’est extraordinaire, sur scène on ne triche pas.



QUELLE EST TA PLUS BELLE RÉUSSITE ?


Ma plus belle réussite c’est d’être sorti d’un milieu modeste par le travail. Je suis fier de cette réussite et mes parents peuvent être fiers de leur fils. Mon père m’a appris à respecter les autres et surtout à respecter le travail des autres, aujourd’hui j’aimerais qu’il soit encore en vie pour qu’il soit fier de ce que je fais. Mon parcours montre qu’il est possible de s’enrichir intellectuellement si on ose aller vers des choses que l’on ne connait pas. On peut toujours apprendre à faire quelque chose si on en a envie.



QUELLE PERSONNALITÉ T’INSPIRE LE PLUS ET POURQUOI ?


Bernard Stalter. Il était président CMA France et comme moi il était coiffeur. D’ailleurs, il a également été président de l’Union Nationale des Entreprises de Coiffure. Quand je l’ai rencontré lors d’un séminaire en 2018, il a eu cette phrase qui m’a beaucoup marqué : « Si on est nul part, tout se passe sans nous ». C’est l’idée que je défends aujourd’hui : représenter et pousser pour se faire entendre. Bernard Stalter avait de vrais messages et à l’époque, il m’avait beaucoup inspiré quand j’ai pris mes fonctions de représentant des coiffeurs en Deux-Sèvres.



SI TU AVAIS UNE HEURE DE PLUS DANS TA JOURNÉE, À QUOI LA CONSACRERAIS-TU ?


Si j’avais une heure de plus dans ma journée, je pense que je lirais davantage. Je lis surtout des romans policiers, des « polars », comme on dit. C’est fascinant de voir la faculté des écrivains à imaginer et construire leurs récits.



QUELLE QUALITÉ APPRÉCIES-TU LE PLUS CHEZ LES AUTRES ?


La première qualité que j’admire chez les autres c’est le courage. Celui de pouvoir faire plein de choses différentes, dans le travail comme dans la vie de tous les jours. J’apprécie également la générosité, même si personnellement je n’attends rien des autres en général.



QUEL EST L’ENDROIT OÙ TU TE SENS LE MIEUX ?


Cela va peut-être vous surprendre, mais en ce moment l’endroit où je me sens le mieux c’est ma voiture. Non pas que je sois fan de voitures, mais quand je roule, je me recentre, je réfléchis. Les moments de famille sont importants, et je vous précise que je ne supporte pas d’être seul, je ne suis pas du tout un solitaire.



SI TU AVAIS UNE BAGUETTE MAGIQUE, COMMENT L’UTILISERAIS-TU ?


Si j’avais une baguette magique, je ferais en sorte que les gens se respectent les uns les autres. Je l’utiliserais également pour enlever la souffrance. J’ai l’impression qu’on est dans une société qui souffre beaucoup. Le monde se modernise et plus on avance dans ce monde moderne, plus les gens souffrent alors que ça ne devrait pas, au contraire, cette modernisation devrait servir à faire disparaitre ou tout du moins atténuer cette souffrance.



SI TU DEVAIS DÉCRIRE NIORT À UN EXTRATERRESTRE, QUE LUI DIRAIS-TU ?


Dans l’éventualité où je croiserais un extraterrestre, je lui dirais que Niort est une ville où il fait bon vivre, une ville à taille humaine qui se rénove. Je lui dirais qu’il ne manque rien à Niort, tout ce dont on a besoin est accessible. C’est aussi une ville très bien située géographiquement, proche des plages, à 2heures de Nantes et Bordeaux en voiture, et à 2 heures de Paris par le train. Niort est un coin de verdure où on est proche de tout.

273 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page